Facebook
Twitter
Mobile
RSS
RSS
RSS
Les Gets Peugeot

   
 
NL
Partners

Vous êtes un riverain, vous avez subi des dégradations ?
info@condrozrally.be
Tel 085 25 26 06
Fax 085 25 26 02

08 Novembre 2015  -  Rallye du Condroz
Premiere boucle deuxieme journee
Cherain dans un fauteuil
Parti avec un coussin de 55 secondes d’avance, l’équipage de la DS3 WRC n°6 rentre à Huy, à l’issue des 5 premières spéciales du jour, avec un matelas de 1’21’’ d’avance sur la DS3 R5 de Stéphane Lefèbvre-Pieter Tsjoen.

« Nous gardons un bon rythme pour ne pas se déconcentrer et se faire surprendre par un piège – et ils sont encore nombreux – du parcours », souligne Cédric Cherain. Mais il est vrai que les conditions et les spéciales de ce dimanche avantagent les WRC.»

Stéphane Lefèbvre ne ménage en effet pas sa peine pour limiter la casse, mais sa DS3 R5 ne peut rivaliser avec la DS3 WRC. L’espoir français maintient toutefois la pression et consolide sa deuxième place.

Derrière par contre, cela se bouscule un peu plus avec l’avantage à la DS3 WRC d’Yves Matton , reparti ce matin depuis la 5e place, le couteau entre les dents.«J’ai pris confiance dans ma voiture et je suis plus à l’aise, surtout sur ces spéciales du dimanche. Mon objectif reste le podium.» Dès le premier chrono, Yves Matton prenait la mesure de Xavier Baugnet pour s’installer à la 4e place. Une petite erreur de David Bonjean dans la spéciale de Lavoir lui facilitait ensuite la tâche pour s’emparer de la 3e place. Le patron de Citroën Racing rentre finalement à Huy avec 7’’8 d’avance sur la C4 WRC de David Bonjean, qui n’a pas dit son dernier mot dans la lutte pour le podium.

Xavier Baugnet reste de loin le plus performant des pilotes de Ford Fiesta R5. IL est 5e avec une confortable avance sur Guillaume Dilley, qui poursuit l’apprentissage de sa DS3 R5. Objectif pour le vice-champion de

Belgique : rallier l’arrivée sans encombres. Mais il doit par contre surveiller ses arrières pour préserver sa 6e place car Benoît Allart (Skoda Fabia) et Kris Princen (Peugeot 208 T16) se montrent de plus en plus menaçants. Le pilote Peugeot, retardé par une crevaison hier soir, ne peut plus espérer grand chose, mais il joue le jeu et signe des chronos convaincants.

Yvan Müller gère parfaitement son premier Rallye du Condroz. Le champion français est bien installé dans le Top 10, sans avoir commis la moindre erreur, ce qui est déjà une belle performance en soi.

La bagarre pour le Top 10 oppose Jourdan Serderidis (Citroën DS3 WRC) et Olivier Collard (Mitsubishi Evo). Avantage à l’issue de cette boucle au pilote Citroën pour une petite dizaine de secondes.

124 voitures étaient admises à prendre le départ de cette deuxième journée de course, 20 d’entre elles bénéficiant du règlement « Super Rally ». Mais certains, à l’image de Xavier Bouche (DS3 R5) ont préféré finalement ne pas repartir.

Notons également que la spéciale de Wanze a été neutralisée suite à une sortie de route sans gravité de la Honda n°53 de Bosseloir.

 
 
Previous
Rallye du Condroz   07 Novembre 2015
Première journée
Cherain confortable leader
Rallye du Condroz   08 Novembre 2015
Communiqué final
Première victoire à Huy pour un Cédric Cherain impérial
Lire la suite