Facebook
Twitter
Mobile
RSS
RSS
RSS

   
 
NL
Live Radio

90.0 FM

 Streaming

Partners

Vous êtes un riverain, vous avez subi des dégradations ?
info@condrozrally.be
Tel 085 25 26 06
Fax 085 25 26 02

12 Septembre 2011  -  WRC/IRC
Mecsek Rally
Deux Belges sur le podium!
Le 45e Mecsek Rallye, 8e manche de l’IRC, a été le théâtre d’un final époustouflant grâce à Thierry Neuville et Nicolas Gilsoul, de plus en plus fabuleux tout au long de la journée! L’équipage Peugeot termine deuxième, à huit dixièmes de seconde de la victoire.

Dimanche matin, au moment de s’élancer pour les six spéciales de la dernière étape, Thierry Neuville est troisième, avec un retard de 21’’4 sur Andreas Mikkelsen, alors en tête, et 12’’7 sur Jan Kopecky, deuxième. Dès la première spéciale du jour, Neuville reprend près de la moitié de son retard sur Kopecky. Le premier accessit devient un objectif réaliste lorsque, dans l’ES10, Thierry perd plus de 10’’. «C’est de ma faute, reconnaît Nicolas Gilsoul. Thierry m’a donné une correction de notes. Je l’ai inscrite et j’ai annoncé en retard la difficulté suivante. »

La 207 S2000 aborde sur le sixième rapport un virage qui doit se négocier en troisième.

«Thierry a une maîtrise extraordinaire, poursuit Gilsoul. Il a volontairement tiré le frein à main pour mettre l’auto en tête-à-queue. Nous avons ainsi évité un poteau, mais nous avons dû effectuer une marche arrière avant de repartir.»

Loin d’être perturbé par l’incident, le pilote germanophone repart le couteau entre les dents. De loin le plus rapide dans les ES 11 et 12, il se rapproche de nouveau à 18’’7 de Mikkelsen et 8’’3 de Kopecky. Deux spéciales restent à parcourir. Les deux pilotes Skoda ont le souffle de la Peugeot dans la nuque. Dans l’ES13, Mikkelsen, en tête depuis le départ, sort de la route.

«J’ai été arrêté pendant une vingtaine de minutes sur la ligne de départ. J’ai été rassuré quand on m’a dit que l’équipage était OK, mais j’ai été contraint à partir avec des pneus froids», informe Thierry.

Le pilote Peugeot ne s’en montre pas moins de nouveau le plus rapide. Survolté, il se rue à l’assaut de la toute dernière spéciale, y reprend 7’’3 à Kopecky et échoue à… huit dixièmes de seconde du Tchèque.

De son côté, Freddy Loix ne pouvait se satisfaire de son résultat. Même si c’est par une très belle 3e place qu’il a conclu le Mecsek Rallye.

«C’est vrai que je ne suis pas très content de ma prestation en Hongrie, résume le pilote belge. Mais c’est un podium de plus dans mon escarcelle. Ce qui me permet de grimper à la 2e place du classement provisoire.»

Samedi soir, Freddy occupait la 4e position du classement et avait décidé de hausser le rythme. «C’est ce que j’ai fait dans l’ultime chrono de la première étape et dans les deux premiers secteurs dominicaux, rappelle Freddy. Mais j’ai vite constaté que je ne pouvais refaire mon handicap sur les hommes de tête. Par conséquent, il devenait logique que j’assume ma position. J’ai déjà le regard tourné vers le Rallye Sanremo qui aura lieu dans moins de deux semaines, souligne le pilote belge. C’est une épreuve que j’affectionne. Croyez-moi, je vais tirer les leçons de la course en Hongrie pour jouer crânement ma chance.»

Liens utiles: Thierry Neuville, IRC, Peugeot SportFreddy Loix 

 
 
Previous
BRC   11 Septembre 2011
Omloop van Vlaanderen
Tsjoen s'impose dans le stress
Rallye du Condroz   14 Septembre 2011
Concours "Mon Condroz"
Les premiers lauréats sont connus
Lire la suite