Facebook
Twitter
Mobile
RSS
RSS
RSS
Les Gets Invitation VIP

   
 
NL
Partners

Condroz 2018

Vous êtes un riverain, vous avez subi des dégradations ?
info@condrozrally.be
Tel 085 25 26 06
Fax 085 25 26 02

13 Novembre 2011  -  Rallye du Condroz
Apres la Speciale 16
Patrick Snijers se construit une avance confortable
Repartis après l’accident dramatique de la veille, les pilotes ont repris leur lutte pour la victoire.

Mal réveillé, Patrick Snijers laisse le premier scratch de cette seconde journée à la Peugeot 307 WRC de David Bonjean, deuxième du classement général provisoire. Mais c’est pour mieux réaliser les trois meilleurs temps dans les autres secteurs chronométrés. Manifestement, le grand Brabançon a trouvé le mode d’emploi de la MINI JCW WRC et ses soucis de la veille (problème d’alimentation d’essence) sont oubliés. Le petit bolide préparé chez Prodrive a retrouvé toute sa superbe.

«Comme nous l’avons dit dans notre communiqué avant le départ, nous présentons nos condoléances aux familles des victimes et notre soutien aux personnes blessées. Mais hier soir, nous avions choisi de continuer. Nous souhaitons également respecter les passionnés qui ont payé leur entrée et qui sont là pour voir passer des voitures. Vous savez que j’ai bossé dur pour aligner cette auto ici. Cela représente un travail de trois mois qui m’occupe à temps plein. Alors ce matin, je devais reprendre le volant et tenter de remporter cette édition qui restera malheureuse pour nous tous.»

Second, David Bonjean (Peugeot 307 WRC) regarde plutôt les chronos de l’excellent Stéphane Lhonnay, auteur d’une course exceptionnelle depuis le départ. Malgré l’avantage évident de la Française dans le long premier secteur du jour (Wanze-Marneffe), la petite Gr.N s’accrochait à ses basques. Le Hutois tenait le même discours que Snijers après ces quatre premières spéciales. Une décision particulièrement difficile à prendre mais justifiée par tout le travail d’une équipe et de bénévoles qui préparent l’épreuve depuis de nombreux mois.

Parti ce matin avec un retard de 40’’ sur Lhonnay, le jeune Langenakens n’ira pas au bout. Il a été victime du moteur de sa Mitsubishi. Une aubaine pour la Skoda Octavia WRC de Jean-Pierre Van de Wauwer qui s’installe du coup à la quatrième place du classement. Cinquième, le Hollandais VandenHeuvel devance Jullien et De Cecco, en plaine bagarre pour la seconde place du Gr.N sur leurs Mitsubishi Lancer EvoX.

Cédric Cherain ne peut plus rien tenter à bord de sa Renault Mégane RS face aux 4 roues motrices mais il a pris l’avantage sur la Citroën DS3 de Raphael Auquier tandis que la Nissan 370 GT de Chris Van Woensel occupe la première place de la classe GTP24 réservée aux propulsions.        

 
 
Previous
Rallye du Condroz   13 Novembre 2011
Rallye du Condroz
Communiqué de presse
Rallye du Condroz   13 Novembre 2011
Communiqué final
Patrick Snijers signe sa 9e victoire à Huy
Lire la suite