Facebook
Twitter
Mobile
RSS
RSS
RSS

   
 
NL
Live Radio

90.0 FM

 Streaming

Partners

Vous êtes un riverain, vous avez subi des dégradations ?
info@condrozrally.be
Tel 085 25 26 06
Fax 085 25 26 02

03 Mai 2012  -  BRC
Rallye de Wallonie
Facile huitieme victoire de Tsjoen a Jambes
174 équipages ont pris le départ, ce week-end, de la 29e édition du rallye de Wallonie, 3e manche du championnat de Belgique de la spécialité, disputée sous une météo bien changeante. Donné grand favori, Pieter Tsjoen n'a pas failli à la tâche, signant un 8e succès à Namur et une 3e victoire consécutive cette saison après l'Haspengouw et le TAC.

La qualité du plateau aligné, ce week-end, à Namur laissait à penser que plusieurs concurrents seraient en mesure de mettre des bâtons dans les roues de la Citroën C4 WRC de Pieter Tjsoen, dernier vainqueur en date et champion de Belgique des rallyes en titre. Mais personne n'a été en mesure de le faire: après un départ prudent le vendredi soir à la Citadelle, Tsjoen a chaussé les bons pneus le samedi matin pour s'envoler directement, signant 15 des 22 meilleurs temps de l'épreuve. Hormis un souci d'interphone, rien n'est venu perturber sa marche en avant: « Cette 8e victoire a, en effet, été assez facile. Mais on a quand même souffert avec la météo. Il ne fallait pas se tromper de pneus! »

Ni renoncer comme l'ont fait, dès le samedi, d'autres pilotes de WRC tels Philippe Stéveny (suspension cassée suite à une touchette) David Bonjean (mise hors course suite à une sortie de route), le Néerlandais Edwin Schilt (radiateur d'huile explosé) ou encore Jonas Langenakens (mise hors course samedi soir suite au retard concédé dans une double crevaison et sorti ce dimanche matin alors qu'il était reparti en super rallye). En lice pour une place sur le podium, Langenakens a ainsi laissé les accessits à Patrick Snijers et Mathias Viaene, auteurs, respectivment, de deux et trois meilleurs temps. Un trio qui, au contraire de Tsjoen et de la majorité des autres concurrents, a subi une ou plusieurs crevaison(s) dans la spéciale de Natoye. La conséquence d'un geste malveillant (3 kg de clous éparpillés ont été récupérés, samedi matin, par la police) et/ou d'une plongée trop franche dans les cordes de cette même spéciale?

C'est aux portes du top 5 complété par les Hollandais Van Loon (première belge pour sa Ford Fiesta WRC) et Bolhaar (tous deux ont réalisé une bonne opération pour leur championnat) que Tim Van Parijs, après une chaude alerte le samedi à Malonne, a finalement hissé sa Porsche 911 GT3, prenant de justesse le dessus sur les premières Gr.N (classe 4). Une catégorie dans laquelle est survenu le dernier rebondissement du week-end avec la crevaison de Cédric De Cecco qui a permis à Bob Colsoul de lui souffler la victoire dans l'ultime chrono! Autant la déception était immense dans le chef du premier, autant la perséverance du second a payé... après avoir même dû subir, le samedi, la loi d'Eric Cunin, finalement 3e au volant de sa « vieille » Mitsubishi Evo9 ! Auteur du scratch absolu vendredi soir à la Citadelle, Anthony Martin (Evo9) se serait certainement immiscé parmi eux s'il n'avait abandonné (boîte de vitesses) samedi matin.

Si la lutte s'annonçait intéressante dans le Citroën Racing Trophy, les retraits précoces de Raphaël Auquier (ES2, boîte de vitesses) et de Kevin Demaerschalk (ES4, pompe à essence) ont offert la victoire sur un plateau à Caren Burton du côté des DS3 tandis que le Français Victorien Heuninck n'a jamais été inquiété non plus du côté des C2 R2 Max.

Promise à Hugo Arellano depuis les premiers kms, la victoire dans le Ford Fiesta Sport Trophy est par contre revenue au régional Adrian Fernémont suite à une sortie de route du leader à 4 spéciales du but qui l'a lourdement retardé. Un autre régional, Jordan Scaillet, a pris la 2e place devant le champion en titre, le Luxembourgeois Bob Kellen.

 
 
Previous
WRC/IRC   02 Mai 2012
Rallye d'Argentine
Nouveau doublé Citroën
WRC/IRC   07 Juin 2012
Acropolis Rally
Loeb et Hirvonen au service de Citroën
Lire la suite