Facebook
Twitter
Mobile
RSS
RSS
RSS
Les Gets Peugeot

   
 
NL
Partners

Vous êtes un riverain, vous avez subi des dégradations ?
info@condrozrally.be
Tel 085 25 26 06
Fax 085 25 26 02

02 Novembre 2013  -  Rallye du Condroz
Rallye du Condroz-Huy
Samedi matin : Loeb survole, les autres s?affolent
Le nonuple champion du monde des rallyes est en train de faire l'étalage de son talent. Il compte cinq scratchs sur cinq. Un bilan plus que parfait.

ES 2 : Renaud Verreydt est sorti de la route et sa BMW M3 s’ est encastrée dans un poteau. Et malheureusement pour le Villersois, un incendie s’est déclaré, abîmant définitivement la belle Allemande. Un poteau électrique menaçait de tomber, et la spéciale a été logiquement neutralisée. 


ES 4 : 

• David Bonjean, excellent deuxième, perd la bagatelle de 4 minutes suite à une touchette. Au final, la crémaillère de direction a rendu l'âme. C'est l'abandon pour la Fabia WRC. Cédric Cherain, impeccable depuis le début de l’épreuve en profite pour s’emparer de la deuxième place.

 

• Le rythme est très élevé ce matin, surtout du côté des étrangers qui découvrent les pièges du Condroz. Quentin Gilbert et Renaud Jamoul, partis comme des flèches, sont partis à la faute et la Citroën DS3 a terminé sur le toit. L’équipage est indemne, mais la spéciale a été arrêtée pendant 25 minutes. 

 

• Bertrand Grooten prend la mesure de sa Citroën Xsara et s’empare de la deuxième place du classement général, avec 2./10 de seconde d’avance sur Cédric Cherain.

 

ES 5 : 

• Lionel Hansen (Peugeot 307 WRC) est parti à la faute. «Le virage était plus glissant que nous le pensions. Nous avons tapé un arbre à l’avant et rebondi dans des buissons avec l’arrière de la voiture. J’ai dû changer la roue, on perd au moins 10 minutes.»

 

• Sébastien Loeb est bien réveillé ce matin! Dès la  première spéciale, à Engis, le nonuple champion du monde a collé une seconde au kilomètre à tous ses adversaires. Il a réédité cette prestation sur les trois autres spéciales de cette première boucle. «Le parcours est vraiment compliqué et les changements d’asphaltes sont parfois surprenants, explique Sébastien. On roule tout de même sur un bon rythme, car la DS3 WRC demande qu’on la brusque. Ce n’est pas une voiture faite pour se promener.» Avec cet enchaînement de scratch. Sébastien porte son avance à 56 secondes sur Grooten et déjà 1 minute sur Cherain. Dominique Jullien est quatrième à 5 secondes du podium.

 
 
Previous
Rallye du Condroz   01 Novembre 2013
Rallye du Condroz-Huy
ES 1 : Ben-Ahin Des locaux redécouvrent le Condroz !
Rallye du Condroz   02 Novembre 2013
Rallye du Condroz-Huy
Freddy Loix est quand même à Huy !
Lire la suite