Facebook
Twitter
Mobile
RSS
RSS
RSS
Les Gets Peugeot

   
 
NL
Partners

Vous êtes un riverain, vous avez subi des dégradations ?
info@condrozrally.be
Tel 085 25 26 06
Fax 085 25 26 02

25 Septembre 2011  -  WRC/IRC
Rally San Remo
Apres la Corse, le San Remo sourit a Thierry Neuville!
Il y a eu la Corse et il y a, maintenant, le Sanremo. Thierry Neuville est l’homme des rendez-vous réussis avec les plus grandes «classiques» du calendrier. Sa deuxième victoire de l’année en IRC le replace parfaitement dans la course au Challenge.

-« Mais pourquoi ai-je choisi ce métier ? », feint de s’interroger Thierry Neuville à l’arrivée de la dernière spéciale du Rallye Sanremo. « Quelle victoire ! Celle-là, je suis vraiment allé la chercher loin ! »

La veille au soir, alors qu’il croyait frapper un grand coup à l’occasion de la « Ronde » disputée de nuit, le pilote Peugeot Belgique-Luxembourg y a, au contraire, concédé 15’’7 sur Loix et 8’’5 sur Mikkelsen.

-« On en était à peine au tiers de la spéciale quand les freins ont perdu de leur efficacité », explique Thierry. « Cela peut être de ma faute. Sans doute ai-je abusé du freinage du pied gauche pour contrôler ma voiture. On ne m’y reprendra plus. »

Au moment de s’élancer pour la dernière étape, Neuville est toujours troisième, mais son retard est passé à 16’’6 sur Loix et 13’’9 sur Mikkelsen.

-« Ces deux là vont tellement vite que je me suis demandé si cela valait la peine d’essayer, puis j’ai choisi de quand même tenter le coup. »

L’équipe Peugeot Belgique-Luxembourg fait tout pour maximiser ses chances de vaincre en dotant sa 207 S2000 d’une seule roue de secours, alors que ses rivaux en emportent deux.

-« Cela fait quand même 22kg de gagnés », explique Marc Van Dalen, « mais il convient alors que Thierry attaque très fort sans trop exiger des pneumatiques. On le croit capable de réaliser cet exploit. »

Sur un fil, Thierry enlève les deux premières spéciales de la boucle et se classe 2èmede la dernière, à 8/10èmesde seconde de Loix. Au classement provisoire, il se rapproche à 4’’4 de son compatriote et à 1’’9 de Mikkelsen. Tout, alors, devient possible.

-« Je vais conduire comme ce matin, et peut-être même un peu plus vite », confie Thierry à son retour au parc d’assistance. « L’équilibre de ma Peugeot est parfait. Je peux la mener en permanence à la limite de ses possibilités sans – trop – craindre la faute. »

Ce n’est pas le cas de Freddy Loix, qui commet une de ses rarissimes erreurs et abandonne sur sortie de route dans l’antépénultième spéciale.

«La spéciale de Colle Langan comptait 20,57 km, expliquait Freddy. J’étais à la limite depuis le départ, sachant que mes adversaires directs en faisaient de même. A mi-parcours, la voiture a effectué un petit saut sur une bosse avant un virage très rapide. Je me suis retrouvé hors trajectoire, dans le gravier. A cette vitesse et sur une route aussi étroite, il était impossible de corriger l’embardée. L’arrière de la Fabia a d’abord tapé dans un talus avant d’effectuer un 180 degrés sur la route.

Avec les deux roues gauches très touchées, il était impossible de continuer. Je suis évidemment déçu. A cet instant, j’occupais la tête de l’épreuve et j’étais virtuellement leader du championnat. Ce sont les risques du métier et il s’agit de ma première sortie de route en deux ans de collaboration avec Skoda alors que des bagarres intenses, nous en avons connu beaucoup. Rendez-vous à Chypre, début novembre, pour terminer la saison IRC en beauté.»

La voiture bloquant la route, le tronçon est neutralisé. Thierry n’a plus que deux spéciales pour prendre l’avantage. Il donne tout dans la première d’entre elles, croit tout perdre lorsqu’une jante heurte un muret, mais devance Mikkelsen de 2’’2 et prend, pour 3/10èmesde seconde et pour la première fois du weekend, la tête du rallye.

Plus que 15,47km chronométrés avant la délivrance ! Les chronos intermédiaires donnent Thierry en – léger – retard sur son rival. Mais, comme il l’a montré quinze jours plus tôt, en Hongrie, le pilote Peugeot Belgique-Luxembourg ne renonce jamais. Dans un dernier coup de reins, il prend l’avantage et l’emporte, pour une seconde et demie.

Jamais un pilote belge ne s’était imposé à Sanremo. Sa victoire hisse Thierry Neuville à la deuxième place du classement provisoire de l’IRC. La prochaine manche a lieu en Ecosse, dans quinze jours.

 
 
Previous
Rallye du Condroz   14 Septembre 2011
Concours "Mon Condroz"
Les premiers lauréats sont connus
BRC   04 Octobre 2011
East Belgian Rally
Qui sera devant avant la finale?
Lire la suite