Facebook
Twitter
Mobile
RSS
RSS
RSS

   
 
NL
Partners

Vous êtes un riverain, vous avez subi des dégradations ?
info@condrozrally.be
Tel 085 25 26 06
Fax 085 25 26 02

23 Octobre 2019  -  Rallye du Condroz
46e Rallye du Condroz
Plateau de feu
Trente-et-une voitures de la classe R5, six Porsche 997 GT3, trois WRC ancienne génération, une bonne dizaine de Ford Escort MKII… 143 inscriptions enregistrées à la date de clôture des inscriptions, le 46e Rallye du Condroz s’annonce palpitant.

Si les esprits les plus chagrins pourront regretter l’absence d’une vraie grande star internationale au départ, la lecture de la liste d’engagés ne peut que provoquer le sourire et l’excitation, avec une petite dizaine de candidats à la victoire. Rappelons quand même que le titre de champion de Belgique se joue à Huy entre Kris Princen, Sébastien Bedoret et Adrien Fernémont . En plus de ces trois pilotes Skoda, Ghislain de Mevius  (Skoda), Cédric Cherain (VW Polo), le jeune et prometteur Français Pierre-Louis Loubet (Skoda), Vincent Verschueren, qui a en dernière minute délaissé sa Skoda pour  prendre les commandes de la seconde VW Polo R5 du THX Racing et Kevin Demaerschalk (Ford Fiesta II) peuvent eux aussi prétendre à la victoire. Et il ne faut pas oublier des pilotes moins souvent présents au championnat mais toujours en grande forme au Condroz : Yves Matton (Skoda), Xavier Bouche (VW Polo), Cédric De Cecco (Skoda), Davy Vanneste (Skoda), Olivier Collard (Skoda), Guillaume de Mevius (Citroën). Plusieurs pilotes régionaux tenteront d’exploiter au mieux leur « R5 » : Xavier Baugnet, Cédric Busin (Skoda), Etienne Monfort (Skoda), Emmanuel Gonay (Citroën C3), Bastien Rouard (Skoda), Harry Bouillon (Ford Fiesta) sans oublier les jeunes Grégoire Munster (Skoda), PJM Cracco (Skoda), Maxime Potty (VW Polo) et Amaury Molle. La liste des pilotes de R5 se complète avec le Britannique Neil Simpson (Skoda), déjà présent en 2018, Henri Schmelcher (VW Polo), Jourdan Serderidis (Skoda), Serge Verstaen (Skoda), Melissa de Backere (Skoda), Niels Reynvoet (Skoda), et Alain Litt (Skoda). Au total donc, 31 « R5 » dont 22 Skoda Fabia, quatre VW Polo, deux Ford Fiesta, deux Citroën C3 et deux voitures encore à préciser pour Xavier Baugnet et Amaury Molle.

Côté GT, la bagarre risque bien d’être aussi somptueuse avec cinq Porsche 998 GT3 très bien conduites qui vont assurer le spectacle : « Fred » Bouvy, John Wartique, Pascal Gaban, Renaud Verreydt, Romain Delhez et Gino Bux, excusez du peu !

Et puis quelques voitures qui sortent du lot comme la Skoda Fabia S2000 du régional Johan Van den Dries, la Mitsubishi Lancer WRC de Eric Lefevre, la Subaru Impreza WRC d’Alain Willems ou encore la Dacia Sandero R4 de Florian Jupsin.

En historique, on attend avec impatience la prestation de Bruno Thiry sur une splendide Ford Escort RS Cosworth qu’il a conduite il y  a une quinzaine d’années en championnat du monde comme pilote officiel, mais aussi l’inévitable Lancia Beta Monte-Carlo de Jean-Pierre Vandewauwer, la Ford Sierra Cosworth 4x4 de Dirk Deveux et une meute de Ford Escort emmenée par le leader au championnat Arthur Kerckhove, avec de solides pilotes comme Serge Daco, Pieter-Jan Mayaert, Hubert Deferm, Patrick De Blauwe, Julien Collette ou Benoît Gillot. Il faudra également surveiller la Porsche de André Lausberg et jouir du spectacle des Volvo de Lamy et Glaude.

Si Grégoire Munster est d’ores et déjà titré au championnat junior et le Néerlandais Timo Vander Marel dans la classe R2, la bagarre entre les petites tractions de cette catégorie sera intéressante elle aussi avec quelques solides candidats à la victoire : Thibaut Mazuin et Gilles Pyck (Peugeot 208 ), Jean-Louis Boesmans (Ford Fiesta) ou encore Timo Van der Marel et Charles Munster (Opel Adam). Des Renault Clio R3 (Bouts, Leroy, Jensen, .., des DS3 R3 (Neven, S’Heeren), des plus petites R2 (Dumont en Skoda Fabia, Docquier, Debaere en Citroën C2 R2 Max).

Et puis un rallye du Condroz ne peut se passer des Mitsubishi Lancer. Cette année encore, ils seront 8 à piloter la 4x4 japonaise : les locaux Colignon, Destrument, Lemaire et Orban mais également Stefaan Tsjoens et Cédric Verhees. Deux autres Mitsubishi Lancer Evo officieront par ailleurs en voiture « 0 » aux mains de Dominique Jullien et Marcel Cailloux.

Le spectacle sera donc au rendez-vous dès le vendredi, à Huy, au Parc d’assistance et à la spéciale d’essai libre de Ben-Ahin (gratuit pour les détenteurs du pass week-end, 5 € pour les autres), avec la traditionnelle séance d’autographes sous le chapiteau à 18h30, la présentation du livre sur Stéphane Prévot sous le chapiteau également de 16 à 18h00 et sur les spéciales, dès le samedi à 9h00 (Wanzoul).

Infos utiles et billetterie : www.condrozrally.be

 

 
 
Previous
Rallye du Condroz   09 Octobre 2019
46e Rallye du Condroz
Un plateau déjà riche...
Rallye du Condroz   26 Octobre 2019
Le timing
46e Rallye du Condroz
Lire la suite