Facebook
Twitter
Mobile
RSS
RSS
RSS

   
 
NL
Live Radio

90.0 FM

 Streaming

Partners

Vous êtes un riverain, vous avez subi des dégradations ?
info@condrozrally.be
Tel 085 25 26 06
Fax 085 25 26 02

10 Novembre 2011  -  Rallye du Condroz
Interview
Snijers: "Ca va etre une chouette bagarre!"
Pour sa deuxième course avec la MINI JCW en configuration WRC, Patrick Snijers affiche une confiance en béton armé. Il faut dire que sa performance à Roulers, où il se battait pour la seconde place à quelques secondes de Tsjoen avant d’être retardé par des soucis d’accélérateur, lui a donné un moral d’acier. Voilà les petits jeunes prévenus, le papy pourrait bien décrocher dimanche sa neuvième victoire à Huy!

Comment se présente cette 38eédition du Rallye du Condroz?
“Particulièrement bien. J’aligne une WRC de la dernière génération donc je pars avec un petit avantage sur tout le monde. Mais à choisir, j’aurais quand même préféré une météo plus automnale. Le deuxième jour, du côté de la Hesbaye, les spéciales sont plus rapides et je me demande si cela ne va pas aider les WRC moins récentes. Les 2.0 litres possèdent davantage de couple et de puissance donc leur vitesse de pointe est en principe meilleure. Mais j’espère avoir suffisament creusé l’écart samedi soir pour vivre cette deuxième étape sereinement.” (rires)

Quels seront tes adversaires les plus féroces?
“Je ne veux pas dévaloriser le talent de Bonjean,Vandewauwer ou Bruyneel mais leurs voitures ne sont plus de prime jeunesse. Donc le seul qui va réellement pouvoir m’inquiéter chez les WRC, c’est Bernd Casier. D’autant qu’il avait signé une solide première journée l’année passée. Et puis je me méfie aussi des deux Super 2000 de Loix et Neuville. Celles-ci sont à leur avantage dans le sinueux et ils sont particulièrement en forme. De plus, ils ont accumulé les kilomètres de spéciale cette saison. Quoiqu’il arrive, ce sera une chouette bagarre!”

Au niveau des réglages, tu vas privilégier quel set up?
“On annonce du sec tout le week-end donc je ne vais pas me compliquer la vie, ce sera la définition asphalte sèche. Même si le revêtement risque d’être détrempé par le givre en matinée. Mais comme nous n’avons pas réalisé d’essais avant la course, je préfère ne pas trop jouer sur les réglages au shakedown.”

Que s’est-il exactement passé à Roulers?
“Une bêtise, vraiment. En fait, il y a une petite pièce métallique sur l’accélérateur contre laquelle je cale mon pied. Dans la sixième spéciale, un boulon s’est détaché et la plaque a coincé l’accélérateur en position ouverte. J’ai perdu deux grosses minutes et toute ma motivation alors que je parvenais à accrocher Pieter. Le lundi, tous les propiétaires de MINI recevaient, de la part de Prodrive, une nouvelle pièce avec trois attaches au lieu de deux.”

Le parcours te convient-il?
“Cela fait dix ans qu’il ne varie plus guère et je suis plutôt satisfait. Il correspond tout à fait à ce que nous attendons d’un Condroz avec des tracés typés des deux côtés de la Meuse, dans le Condroz  et en Hesbaye. Je l’ai dit plus haut, c’est plus rapide dimanche mais c’est ainsi. Reste la portion de terre à Marneffe que je trouve trop cassante mais on lèvera le pied en conséquence!”

 
 
Previous
Rallye du Condroz   10 Novembre 2011
Rallye du Condroz
Respect et convivialité
Rallye du Condroz   11 Novembre 2011
Interview
Loix : «Un mini championnat IRC»
Lire la suite