Facebook
Twitter
Mobile
RSS
RSS
RSS
Les Gets Invitation VIP

   
 
NL
Partners

Condroz 2018

Vous êtes un riverain, vous avez subi des dégradations ?
info@condrozrally.be
Tel 085 25 26 06
Fax 085 25 26 02

04 Novembre 2012  -  Rallye du Condroz
Rallye du Condroz-Huy
Une matinee mouvementee
Alors que certains pouvaient penser que cette 39e édition du Rallye du Condroz-Huy était d’ores et déjà jouée avant les dix spéciales de cette deuxième étape, la mécanique est venue déjouer les scénario dans la spéciale de Haillot. A bord de sa Ford Focus WRC08, Bernd Casier est inquiet.

Il pense avoir crevé mais il n’en est rien. En fait, le support de cardan central de sa monture est atteint. Du coup, l’auto se comporte bizarrement et le grand Courtraisien originaire de Deerlijk voit son avance fondre comme neige au soleil. Les mécaniciens de la Focus NCRS interviennent sous la voiture durant le regroupement mais aucune pièce neuve n’est effectivement montée. L'optimisme n'est guère de rigueur.

A l’heure de quitter les assistances, Patrick Snijers n’a plus que 46 secondes de retard. Il a laissé un seul meilleur temps ce matin à son adversaire. Et il se voit bien remporter une dixième victoire à Huy parce qu’il est persuadé que si la Focus a des problèmes, c’est parce qu’il n’a jamais relâché la pression.

 

Troisième, Xavier Bouche est également en danger face à un Stéphane Lhonnay particulièrement bien réveillé. Auteur d’un choix de pneus douteux, le Marchois est parti à la faute dans Villers-le-Temple, perdant dix secondes sur le pilote de la Skoda Octavia WRC. Les deux hommes sont séparés par 11 secondes mais en principe, la Citroën Xsara est largement supérieure à la Tchèque.

 

Et enfin, dernier étage où nous retrouvons également une belle bagarre, celui de la cinquième place où le jeune Jonas Langenakens est mis sous l’éteignoir de Vincent Verschueren. L’un pilote une grosse Subaru Impreza WRC dont il ne maîtrise visiblement pas tout les paramètres lorsque l’autre se bat comme un beau diable à bord de sa petite VW Polo S2000. L’écart qui les sépare est de moins de huit secondes.

 

Vous l’aurez compris, il reste pas mal de suspense à l’heure où les rescapés s’élancent pour les six derniers secteurs chronométrés sous un ciel qui semble devoir rester serein.

 

Ils ont dit

 

B. Casier: «Pour mon deuxième rallye de l’année, je pensais pouvoir décrocher enfin la victoire ici. Malheureusement, l’auto est victime d’un gos souci au niveau du cardan et comme nous n’avons pas la moindre pièce, je pense que ma course n’ira pas à son terme.»

 

P. Snijers: «Je vais peut-être signer ma dixième victoire ici et je ne pense pas qu’elle soit volée. Si la Focus a des soucis, c’est parce que je n’ai jamais relevé la pression même si notre bagarre se fait à distance. Un écart d’une minute peut rapidement être effacé. Je continue à prendre des risques depuis le matin parce que je ne change pas: je veux gagner! (sourire)»

 

X. Bouche: «Je suis parti en slicks retaillés ce matin parce que la météo de Bierset m’annonçait du sec. Malheureusement, il faisait encore très gras sur les routes et ce n’était pas le bon choix. Je suis parti à la faute dans l’ES14 mais ne vous inquiétez pas, je gère. Et cette fois, je vais monter les bons pneus!»

 

S. Lhonnay: «Je ne suis pas encore sur le podium. Nous ferons les comptes à l’arrivée. Il reste encore six spéciales et elles sont suffisament sélectives pour que certains partent à la faute. Je continue à pousser fort comme l’a montré mon arrivée au TRC de Haillot. J’ai pourtant cru que je ne sortirais pas du champs. Le tout sous les yeux de mon préparateur, Bernard Munster.» 

 
 
Previous
Rallye du Condroz   03 Novembre 2012
Rallye du Condroz-Huy
Casier domine mais Snijers garde le sourire
Rallye du Condroz   04 Novembre 2012
Rallye du Condroz-Huy
Bernd Casier au troisième essai
Lire la suite